• Author:cdarlot
  • Comments:Off

Concernant le mixage

  1. Vérifiez scrupuleusement sur votre mixe la présence de clics, pops, sibilances (consonnes sifflantes telles que «s» ou «ch»), et bruits diverses.Toutes ces choses sont plus faciles à régler au moment du mixage sur les éléments séparés qu’au moment du mastering !
  2. N’utilisez pas de traitement dynamique «violent» sur votre bus master (ex : Loudness Maximizer, Waves L2, Compresseurs multibande, etc.). Néanmoins, vous pouvez nous  fournir une version traitée par vos soins pour référence.
  3. Merci de ne pas utiliser de dithering (vérifiez les paramètres dans les préférences de vos logiciels/plugins). Le dithering s’applique à la fin de la chaîne de mastering. L’appliquer plusieurs fois détériore le rapport signal/bruit pour rien.
  4. Gérez votre niveau de sortie ! Merci de faire en sorte que les crêtes ne dépassent pas -1dBFS. Ne normalisez pas vos fichiers. Idéalement, n’utilisez pas de limiteur en sortie pour obtenir ce résultat mais baissez votre niveau général (voir point 2).
  5. C’est toujours une bonne idée de fournir 2 mixages supplémentaires en cas de musique chantée : une version «vocal up» (+1dB sur le chant) et une version «vocal down» (-1dB sur le chant). Nous prendrons le mixage de base pour référence.
    Une autre option est de fournir séparément la piste voix («a capella») et la piste l’instrumentale. Le stem «a capella» doit bien évidemment contenir les effets et automations de volume. Le plus simple est de faire un premier bounce avec la piste voix en solo (ainsi que ses bus d’effets) puis un second bounce avec la piste voix en mute.
    Attention, en cas de compresseur ou limiteur sur le bus master, le mixage de l’a capella et de l’instrumental risquent de sonner différemment du mixage global !).
  6. Mastering par stem : Il est possible d’aller plus loin en fournissant plusieurs sous-groupes mixés (appelés ‘stems’). Par exemple un stem basse/batterie, un stem voix et un stem guitares et un stem avec tout le reste de l’arrangement. La somme des stems doit toujours être identique au mixage stéréo.
    Attention néanmoins à ce que la session de mastering ne se transforme pas en session de mixage, le but des stems étant simplement de corriger là où c’est utile !

No tags