Des oreilles affutées

au service de votre musique

Le mastering

studionight

Le studio de mastering Little Big Music, situé à Besançon est équipé de matériel haut de gamme, en analogique et numérique. Son ingénieur du son attitré, Christophe Darlot, pratique cette activité de manière professionnelle depuis plusieurs années et a de nombreux disques à son actif.

Nous travaillons aussi bien pour une finalité digitale (streaming, plateformes de téléchargement légal, vidéo en ligne…) que pour les supports physiques (cd, vinyle, …).

Chaque séance de mastering est un moment d’échange avec les artistes où nous apportons une écoute neuve et objective sur le projet. En dehors de l’aspect technique, nous vous conseillerons au mieux sur les choix esthétiques à adopter afin d’amener votre projet au niveau des meilleures productions actuelles.

Nous sommes à votre service et travaillons pour vous et donc en fonction de vos gouts (et non des nôtres). 

Cette étape étant la dernière de la production d’un disque, elle est très importante et ne doit pas être négligée. Les traitements appliqués lors d’un mastering transforment le signal, notamment son timbre (égalisations, etc.) et sa dynamique (compresseurs, limiteurs, etc.).

bedroomstudio

Afin de faire le bon choix dans les traitements, il faut réunir plusieurs conditions :

  • Le mastering doit être effectué dans une pièce ayant une acoustique saine. Faire un mastering dans une pièce inadaptée, c’est prendre le risque de passer à côté de gros défauts, notamment dans le bas du spectre.
  • Le mastering doit être effectué dans une régie équipée d’un système restitution haut de gamme. Les petits moniteurs de studio ou les écoutes bas de gamme ne sont pas suffisamment neutres pour pouvoir espérer prendre les bonnes décision.
  • Le mastering doit être effectué par une personne expérimentée qui connaît bien son matériel, sa pièce et son système d’écoute (oreilles comprises !)

Le matériel utilisé (compresseurs, eqs, convertisseurs, plugins…) est secondaire par rapport aux trois points précédents. Néanmoins, inutile de dire que l’utilisation de matériel adéquat et haut de gamme reste souhaitable.

Au moment de confier votre album à un studio de mastering, surtout à une époque ou l’offre en ligne est énorme, vérifiez les trois points précédents.

Nous vous proposons un service de mastering en ligne. Il vous suffit pour cela de vous rendre sur notre site wetransfer et de nous envoyer vos fichiers (en suivant nos recommandations). Nous apportons évidemment  le même soin à vos titres que vos soyez présent ou à plusieurs centaines de kilomètres du studio !

Nous vous proposons également un service de master test gratuit sur un titre. Le titre que nous vous enverrons sera tronqué à environ la moitié de sa durée pour éviter tout utilisation détournée.

Quand vous nous envoyez un fichier, merci de renseigner votre nom et numéro de téléphone dans le corps du message afin que nous puissions vous contacter.

Envoi de fichiers

Nos services

Le mastering standard consiste à traiter des fichiers stéréos généralement issus des mixage définitifs. Dans la plupart des cas, c’est suffisant pour obtenir un bon résultat.

Dans le cas du mastering en stem, chaque titre est éclaté en plusieurs stems (typiquement « Rythmique », « Basse' », « Arrangements », « Voix », etc.) de manière à ce que la somme des ces stems soit toujours équivalent au mixage du titre. Le mastering en stem permet donc une marge de manoeuvre bien plus grande dans le traitement des titres. Il permet par exemple d’éliminer plus facilement des fréquences problématiques dans l’arrangement ou la rythmique sans toucher à la voix, on encore de mieux contrôler la dynamique.

Attention, un mastering en stem ne doit pas se transformer en session de mixage. C’est pour cela que nous imposons une limite de 8 stems. Il est également indispensable d’avoir un mix de référence pour ne pas dénaturer le travail du mixeur. Les séances de mastering en stem sont facturée plus cher que les séance de mastering standard car elles prennent plus de temps, mais elles permettent aussi d’aller plus loin.

Notez que nous acceptons très volontiers que les mixes soient livrés en deux stems (voix + reste) sans plus value car cela nous simplifie souvent le travail.

Vous avez un doute sur la qualité d’un mix ? Vous souhaiteriez avoir un second avis, éclairé et objectif ? N’hésitez pas à nous soumettre vos projet quand les retouches de mix sont encore possible, cela permettra souvent de mieux préparer la séance de mastering en anticipant d’éventuels problèmes.

Ces conseils sont évidemment gratuits car ils nous feront gagner du temps plus tard.

Que vous ayez des bruits parasites (ex : repisse de clic dans une prise voix), des saturations, des clicks, des buzz, des pops ou même un bruit de voiture qui passe dans votre enregistrement, nous pouvons tenter une restauration sonore.

N’hésitez pas à nous demander une évaluation, nous vous dirons si votre enregistrement peut être sauvé. La vidéo ci-dessous vous donne un exemple de ce qui peut être fait. Le logiciel iZotope RX5 permet d’obtenir des résultats impressionnant quand il est utilisé avec expertise.

Nous avons l’habitude de travailler avec différentes usines de pressage et de gravure et nous pouvons vous proposer des tarifs avantageux. N’hésitez pas à nous contacter (le formulaire est en bas de page) pour nous demander un devis.

Nous serons par ailleurs très contents d’assurer le suivi technique avec l’usine de pressage de votre choix afin que tout se passe pour le mieux (nous nous occupons de déposer les images DDP sur les serveurs des usines de manière sécurisée).

Chaque projet est différent, nous vous demandons donc d’utiliser le formulaire de bas de page pour obtenir un devis. Nous aurons pour cela besoin de connaître le nombre de titres et de leur durée, ainsi que le nombre d’éventuelles versions alternatives (Play back, radio edit, etc.).

Voici néanmoins à titre indicatif une base de prix :

  • Traitement mastering (réglage individuel pour chaque titre) : 50€ HT soit 60€ TTC
  • Version supplémentaire de chaque titre (même réglage pour PBC,PBO, radio edit, etc.) : 15€ HT soit 18€ TTC
  • Prix de la minute supplémentaire (au delà de 4’00 ») : 5€ HT soit 6€ TTC
  • Image DDP avec encodage CDTEXT, ISRC et PQ Sheet : 30€ HT soit 36€ TTC
  • A partir de 5 titres : 5 % de réduction (forfait EP)
  • A partir de 10 titres : 10 % de réduction (forfait LP)
  • Plus value pour mastering en stems : +25%
  • Plus value mastering en présentiel : +10%

Les travaux de restauration et édition sont facturée à l’heure par tranche de 15 minutes (50€ HT/h).

Nos références

Section en travaux

Notre équipement

  • Moniteurs 3 voies PSI A25 + 2 Subs PSI A225
  • Moniteurs 2 voies Equator Audio D5
  • Moniteurs 1 voie Avantone
  • Contrôleur de monitoring Soundsklptor MC624
  • Preampli casque Presonus HP60
  • Casques AKG K712
  • Casque Audio-Technica ATH-M50
  • Casque Beyerdynamic DT770Pro
  • Casque Sony MDR7506
  • PC silencieux i7 (12 coeurs/32 Go RAM/SSD)
  • Ecrans Ultra Wide 27″+ TV3D 50″
  • AVID PRO TOOLS 12 HD Native
  • WAVELAB 9
  • Surfaces de contrôle MC-MIX (2x) + MC-TRANSPORT
  • Lynx Aurora 16
  • Lavry Blue AD + DA
  • RME ADI-192 DD
  • Pendulum Audio ES-8
  • Pendulum Audio PL-2
  • Dangerous Music Dangerous Compressor
  • AMTEC PEQ-1A
  • WARMAUDIO EQP-WA
  • Clone Neve EQ73 Soundskultor
  • ACON DIGITAL Defilter
  • BLUE CAT’S (Dynamics 4, MB-7 Mixer, Patchwork, Plug’n Script)
  • CELEMONY Melodyne Editor
  • EIOSIS AirEq Premium
  • EVENTIDE Ultrareverb
  • FABFILTER (Pro-C2, Pro-DS, Pro-G, Pro-L, Pro-MB, Pro-Q2, Saturn, Timeless 2, Volcano)
  • FLUX (Bittersweet, StereoTool, Mastering pack, Syrah, Pure Analyser, HEar, IRCAM Verb)
  • KUSH AUDIO Clariphonic DSP
  • LEXICON Native reverbs
  • McDSP Classic Pack
  • Native Instruments Komplete 10 Ultimate
  • BRAINWORX (Cleansweep v2, Digital V2, bx_meter, Opto Pedal, Refinement, Saturator v2, bx_solo, Stereomaker, Tuner, bx_XL V2)
  • ELYSIA Alpha compressor & Elysia Niveau Filter
  • MAAG EQ2 & EQ4
  • SPL Free Ranger, Passeq, Transient Designer, Vertigo VSC-2
  • SLATE DIGITAL (FG-X, VBC, VMR, VCC, VTM, Trigger 2)
  • SONNOX (Codec Toolbox, Oxford Inflator)
  • SOUND RADIX Auto-Align
  • TC ELECTRONICS LM2n
  • VAHLHALLA Room, VintageVerb, Plate
  • IZOTOPE (RX5, Trash, Nectar, Alloy, Ozone 7)
  • WAVES Platinum
  • Câblage Mogami Starquad et Sommer Gallileo 238+
  • Convertisseur MS Avenson MidSide
  • Sommateur SPL Mixdream XP
  • Patchbay

 

Conseils et FAQ

Concernant le mixage

  1. Vérifiez scrupuleusement sur votre mixe la présence de clics, pops, sibilances (consonnes sifflantes telles que «s» ou «ch»), et bruits diverses.Toutes ces choses sont plus faciles à régler au moment du mixage sur les éléments séparés qu’au moment du mastering !
  2. N’utilisez pas de traitement dynamique «violent» sur votre bus master (ex : Loudness Maximizer, Waves L2, Compresseurs multibande, etc.). Néanmoins, vous pouvez nous  fournir une version traitée par vos soins pour référence.
  3. Merci de ne pas utiliser de dithering (vérifiez les paramètres dans les préférences de vos logiciels/plugins). Le dithering s’applique à la fin de la chaîne de mastering. L’appliquer plusieurs fois détériore le rapport signal/bruit pour rien.
  4. Gérez votre niveau de sortie ! Merci de faire en sorte que les crêtes ne dépassent pas -1dBFS. Ne normalisez pas vos fichiers. Idéalement, n’utilisez pas de limiteur en sortie pour obtenir ce résultat mais baissez votre niveau général (voir point 2).
  5. C’est toujours une bonne idée de fournir 2 mixages supplémentaires en cas de musique chantée : une version «vocal up» (+1dB sur le chant) et une version «vocal down» (-1dB sur le chant). Nous prendrons le mixage de base pour référence.
    Une autre option est de fournir séparément la piste voix («a capella») et la piste l’instrumentale. Le stem «a capella» doit bien évidemment contenir les effets et automations de volume. Le plus simple est de faire un premier bounce avec la piste voix en solo (ainsi que ses bus d’effets) puis un second bounce avec la piste voix en mute.
    Attention, en cas de compresseur ou limiteur sur le bus master, le mixage de l’a capella et de l’instrumental risquent de sonner différemment du mixage global !).
  6. Mastering par stem : Il est possible d’aller plus loin en fournissant plusieurs sous-groupes mixés (appelés ‘stems’). Par exemple un stem basse/batterie, un stem voix et un stem guitares et un stem avec tout le reste de l’arrangement. La somme des stems doit toujours être identique au mixage stéréo.
    Attention néanmoins à ce que la session de mastering ne se transforme pas en session de mixage, le but des stems étant simplement de corriger là où c’est utile !

Concernant les fichiers audio

  1.  Concernant la résolution, travaillez en 24 ou 32bits (évitez le 16 bit, nous sommes au 21ème siècle !). Idéalement, si le mixage est logiciel (« in the box »), utilisez la fréquence d’échantillonnage du format de destination : 44.1kHz pour les CD, 48kHz pour la vidéo (et leur multiples supérieurs respectifs). Néanmoins, si vos projets ont été enregistrés à une autre  fréquence, ne changez rien, convertir la fréquence de chaque piste séparée ferait plus de dégâts qu’une seule conversion au moment du mastering.
  2. Pensez à laisser quelques secondes de silence avant et après chaque morceau et si possible ne faites pas les fondus au silence (fade-in et fade-out) vous même car les traitements dynamiques du mastering vont les modifier. Fournissez éventuellement une version avec fades pour référence, ainsi que des indications précises sur les fades (point de début/fin et type de courbe).
  3. Si possible, nommez vos fichiers INDEX_TITRE_VERSION.xxx où INDEX est le numéro de piste, TITRE est le titre du morceau , VERSION est la version (mix, a capella, instru, vocal-up, etc.) et  xxx est le format (wav/aiff/etc).
    exemple : 01_auclairdelalune_vocup.wav ou 03_monamipierrot_mix.aif

Concernant le déroulement de la séance de mastering

  1.  Si vous souhaitez assister à la séance, amenez un ou deux CD de référence. En effet, le système de monitoring et l’acoustique du studio peuvent vous dérouter, avoir un CD que vous connaissez très bien pourra vous aider à «calibrer vos oreilles» afin que nous parlions de la même chose.
  2. Pour éviter de perdre du temps à cause d’un support défectueux, pensez à avoir les fichiers en double sur deux supports distincts (ex: dvd + disque dur, dvd+serveur internet, etc.). Idéalement, envoyez-les moi quelques jours avant afin que j’aies le temps de les écouter et de m’assurer qu’il n’y a pas de soucis.
  3. Pour le jour du mastering, préparez les codes ISRC et EAN (code barre) ainsi que l’ordre des morceaux et leurs titres définitifs.

A combien de séances de retouches ai-je droit ?

Au plus 3 séances de retouche sont comprises dans le prix du mastering (3 versions par titre en plus du master de base). C’est en principe largement suffisant. Au delà, les séances de retouche supplémentaires donneront éventuellement lieu à un devis.

A quoi sert le format DDP et sous quelle forme vais-je recevoir le master ?

Il y a essentiellement deux manières de fournir un support master à l’usine de pressage/réplication. Le premier est le CD gravé, le second est le support DDP.

Le soucis avec le CD gravé est que l’usine devra procéder à une extraction des données audio afin de créer le glassmaster. Or, les extraction audio ne sont pas fiables à 100%. Sans entrer dans les détails, la norme redbook qui régit les CDs AUDIO n’est pas aussi redondante que la norme CDROM. Il suffit d’une rayure, d’une poussière ou d’une défaillance du lecteur ou du support pour que la copie exacte soit compromise.

L’image DDP est une image logique (sous forme de fichier) du CD AUDIO. Elle est transmise sur le serveur de l’usine de pressage avec des sommes de contrôle qui assurent son intégrité. De plus, l’image DDP est le seul moyen d’être assuré que les durées inter-titre, les codes ISRC  et les données CDTEXT sont conservées.

Si vous choisissez l’option DDP, vous recevrez par mail un lien pour télécharger le master DDP avec un lecteur DDP compatible Mac et PC qui vous permettra de lire le master, de graver un CD d’écoute et d’extraire les fichiers WAV.

DDPplayer

Si vous choisissez de ne pas utiliser le format DDP (par exemple pour une exploitation web ou video, vous recevrez un lien pour télécharger une archive contenant les fichiers WAV. Dans ce cas, nous ne nous occupons pas du montage du CD ni du suivi avec l’usine de pressage/réplication.

Combien de temps dure une séance de mastering ?

De manière générale, il faut compter une (grosse) journée pour un LP (10-12 titres) et une demi-journée pour un EP (4-5 titres). Ensuite, il y a les séances de retouche. Puis enfin l’envoi sur les serveur de l’usine de pressage. Entre le moment où nous recevons les fichiers et le moment où ils peuvent être envoyés à l’usine de pressage, il faut compter entre 3 jours et une semaine, parfois 10 jours, mais rarement plus !

Quel format acceptez vous ?

Formats de fichiers : à peu près tous les formats sans perte (wav /.aif / .aiff / …)
Fréquence d’échantillonnage : 44.1 / 48 / 88.2 / 176.4 / 192 kHz
Résolutions : 16 / 24 / 32 / 32 bits flottants

Nous recommandons d’opter pour une résolution de 24 bits ou 32 bits flottants. Concernant la fréquence d’échantillonnage, gardez celle de votre projet ! L’usage est de prendre pour les projets audio un fréquence de 44,1 ou ses multiples supérieurs (88,2 / 176,4 kHz). Les fréquences d’échantillonnages de 48 / 96 / 192 kHz sont un format développé pour l’audiovisuel. Ne faites pas de conversions inutiles, les logiciels de conversion de fréquence ne sont pas tous équivalents.

Merci également de ne pas appliquer de dithering sur vos mixage.

Pourquoi le fait de ne pas assister à la séance réduit le prix ?

Le mastering en ligne permet beaucoup plus de souplesse dans les horaires de travail. De plus, l’ingénieur mastering travail plus vite seul, car il n’a pas à expliquer les particularités du systèmes d’écoute ou des choix de traitements. Nous répercutons ce gain de temps sur le tarif. Dans le cas du mastering en ligne, nous communiquons évidemment par mail et par téléphone !

Nous vous accueillons néanmoins avec plaisir si vous souhaitez assister à la séance !

Quels sont les délais ?

Ils dépendent de notre planning. Merci de prendre contact avec nous. Les demandes sont généralement traitées sous 7 jours, sauf période très chargée.

Quelles sont les conditions de paiement ?


Vous recevrez une facture un fois le travail effectué, payable à réception. Nous demandons généralement un acompte de 25% à la commande. Contactez nous pour d’éventuelles facilité de paiement.

Comment nous envoyer les fichiers ?

Pour nous envoyer vos fichiers (qui sont a priori trop gros pour passer en pièce jointe par mail), deux solutions sont possibles :

  1. Vous pouvez utiliser un service d’envoi de gros fichiers (wetransfer.com, hightail.com, etc.) en précisant notre adresse comme destinataire : studio@littlebigmusic.eu. Nous vous encourageons à utiliser notre page wetransfer (https://littlebigmusic.wetransfer.com)  qui vous permettra d’envoyer jusqu’à 20 Go de fichiers.
  2. Vous pouvez stocker les fichiers sur vos propres serveurs ftp puis nous donner l’adresse pour y accéder

Pour nous contacter

Adresse : 18 chemin du chateau de Vrégille 25000 BESANCON

 Téléphone: (+33) 06 74 83 99 91

Email : contact [at] littlebigmusic.eu

 La page LittleBigMusic

Retour au site principal (label, studio)